Même quand on se tourne vers demain et vers un avenir plus lointain, un coup d’œil dans le rétroviseur est nécessaire. Pour nous, les sujets de fierté sont nombreux, et en même temps tellement divers. Ils sont propres à chacune et chacun d’entre nous. Certains choisiront de mettre en avant tels dispositifs, d’autres trouveront telles initiatives plus marquantes. Il en va des sensibilités mais aussi du territoire de chaque personne.

Une chose est certaine. Si vous voulez qu’un territoire soit attractif, il doit être relié au monde. Cela passe par le très haut débit. Tous les habitants du Grand Est, entre 2022 et 2023, seront reliés au très haut débit, grâce à l’action de la Région Grand Est : il y a là un motif de fierté. Et d’autant plus parce que nous avons commencé par relier les zones les plus défavorisées.
 
Un territoire attractif, c’est aussi un territoire qui pense à l’après. Et il faut alors être en capacité de se former et d’être formé. L’équipement de tous les lycéens en ordinateur constitue une action forte et nécessaire menée par la Région, pour favoriser l’égalité des chances, permettre à tous d’accéder aux savoirs et de se relier aux autres.
 
Un lien humain qui se crée aussi via des équipements de santé performants, par le biais de professionnels de santé présents partout sur le territoire, formés et prêts à faire grandir une région qui a souffert, mais qui s’est relevée, notamment grâce à l’action conjuguée de la Région et de ses partenaires.
 
Mais la clef de tout demeure le territoire, et se relier à lui est primordial. Les mobilités constituent le cœur de cette mise en relation, entre des terres, entre des hommes et des femmes, entre des rêves et des réalités. Se relier au territoire, c’est par exemple moderniser voire rouvrir des lignes de chemins de fer. C’est travailler dans la durée, pour ceux qui vont nous succéder.
 
Les actions que nous avons menées et les projets que nous avons portent la marque de nos convictions : c’est en allant à votre rencontre, en étant proches des habitants du Grand Est, du cœur battant de la région, que nous identifions les besoins, les attentes et les aspirations, même ceux qui sont encore invisibles.